Klub des Loosers

J’aime porter des chemises roses afin de symboliser le fait que je ne suis rien qu’une simple feuille de papier toilette, vouée à torcher l’anus du monde jusqu’à l’instant où, recouvert de trop de merde, je ne finisse par craquer. Comme chaque être humain mon existence ne trouve sa réelle justification que dans cette mission de constant nettoyage. J’essuie, non, j’éponge la merde de plein de gens pendant qu’eux-mêmes font pareil avec la mienne et finissent par craquer. « A 24 ans j’estime que je suis trop jeune pour dormir dans les trains ». C’est bien, moi j’estime qu’on ne peut pas prendre les gens pour des cons en mendiant les pieds insérés dans des baskets onéreuses. Contre mon corps se colle une matière spongieuse. Cette homme a le ventre flasque, il sue, des poils lui sortent du nez. J’aimerais vous parler de vos odeurs: « gardez les ». Le métro n’est qu’un ramassis de fange. Ce ne sont pas les bons porcs qui brûlent si tu mets le feu à la grange. Leur esprit, tous convertis, ils prient sans même le savoir le Dieu Consommation, assis avec une bière dans le canapé de leur salon. Des millions d’écrans prêchent, remplissent leur boites crâniennes d’images. Pourquoi devrais-je regarder la télé, est-ce qu’elle me regarde, elle? La vie n’est pas belle, sous son fond de teint il y a des cicatrices, ses jambes ont des varices et je suis sur que son vagin accueillera ton pénis, comme il accueille déjà des centaines de MST différentes. Désespéré, à chaque fois qu’une femme enfante, je réalise qu’en fait, je n’aime pas beaucoup les gens.

Refrain

Baiser baiser baiser baiser, baise les gens.

Ha non ! Ce n’est pas parce que tu rappes et que moi aussi que je vais être obligé de parler avec toi. Tu es déçu, peut être espérais-tu que nous deviendrions amis, que nous courrions tous les deux dans une prairie avant de nous rouler dans l’herbe tous les deux au ralenti. Avec une pâquerette dans la bouche tu m’aurai trouvé sexy. En fait je crois que tu espérais juste qu’on traîne tous les deux à Châtelet en teasan des déspé tout en parlant d’un jean Maurice Malone, comparable à un autre jean Maurice Malone, lui même comparable à un autre jean Maurice Malone puisqu’il n’y a que ça dans les boutiques et non, je ne suis pas quelqu’un de très sympathique et comme Kool Keith j’ai envie de te dire : leave me alone, afin que tu comprennes que je maîtrise aussi bien la haine envers chaque représentant de l’espèce humaine que la langue de Shakespeare, qui n’est autre que l’anglais. Tu avais compris, finalement tu n’est pas si bête. Au fait j’ai écouté ce que tu fais: c’est nul. Allez viens, on ne fait pas de morceau ensemble et je n’apparais pas sur ta tape. Dans le rap je n’aime que les gens qui disent que le Klub des Loosers ce n’est même pas du rap parce que eux me laissent tranquille. Je dédicace ces rimes avec amour, pour tous les MC que j’ai croisés et ceux que je croiserai un jour j’ai ce message : ne me parlez pas.

Refrain

Et dire qu’avant j’avais été quelqu’un de gentil, c’est fini. Baise les gens. Une manière très personnelle d’affirmer ma croyance profonde en la misanthropie. Les bribes de leur vie pathétique qu’ils hurlent au travers de leur téléphone portable me donnent envie de me trancher la jugulaire en criant. Buvez mon sang, il est contaminé. Ils me sortent tous par les yeux, ce qui me change des larmes. Malheureusement je n’ai pas encore trouvé le bon mouchoir pour les essuyer. Je suis moi même, la feuille de papier toilette la plus rugueuse qui n’ait jamais existé.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*